Genève: Samedi 27 Août 2016 18:51 Un millier de personnes à la marche contre le spécisme

Publié le

Genève Une manifestation s'est déroulée samedi pour protester contre la discrimination fondée sur le critère de l'espèce. A Genève, près d'un millier de manifestants ont défilé samedi après-midi contre le spécisme, une forme de discrimination fondée sur le critère de l'espèce. Ils ont demandé la fin de l'exploitation animale et le respect de la vie.Pour le journaliste français Aymeric Caron, parrain de la marche genevoise, les droits humains doivent être transposés aux animaux. «Les animaux non humains sont des individus, comme la science l'indique aujourd'hui. Ils ont le droit de ne pas être tués, emprisonnés, torturés et vendus», a-t-il déclaré devant la foule, appelant à un «nouvel humanisme».Au préalable, Malena Azzam, porte-parole de l'association Pour l'égalité animale (PEA), a souligné que c'est un «devoir et une obligation morale» de mettre fin au «carnage planétaire» que sont l'élavage, la pêche et l'utilisation des animaux comme matériel de laboratoire. «Rien ne le justifie. Les animaux sont des êtres sensibles. Ils ressentent la joie et la douleur», a-t-elle avancé.Hommage aux poissonsLe cortège est parti du parc des Cropettes pour rejoindre la place Neuve, en passant par la cathédrale St-Pierre. «On peut vivre sans tuer!», «Abattons le spécisme, pas les animaux!» ou encore «Abolissons les discriminations!» ont scandé les manifestants sous un soleil de plomb. Sur le pont des Bergues, ils se sont couchés sur le bitume, recouverts d'un filet de pêche, en hommage aux poissons.L'action de samedi se tenait dans le cadre de la Journée mondiale pour la fin du spécisme. D'autres marches étaient organisées dans plusieurs pays occidentaux.(ats) (copié/collé)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article